Actualités

Un nouvel étiquetage pour les pneus

Nouvelle etiquetage pneus

Dès septembre 1992, le Conseil Européen a statué sur les informations à communiquer aux consommateurs pour les sensibiliser aux économies d’énergie lors de leurs différents achats pouvant influer sur l’énergie consommée par ces produits.

Les appareils ménagers, réfrigérateurs, lave-linges, fours domestiques, climatiseurs, ampoules électriques ont été les premiers produits sur lesquels ces étiquettes européennes ont fait leur apparition.

Dans le secteur automobile, c’est en 2006 , pour la vente des voitures neuves, que la France a adopté cet étiquetage traduisant non pas l’efficacité énergétique mais l’émission moyenne de CO2/km parcouru.

Les biens immobiliers ont également été visés à partir de 2007. L’étiquetage vise à informer le propriétaire et le locataire de la consommation d’énergie du logement sur son chauffage, sa climatisation et sa production d’eau chaude sanitaire.

C’est dans ce cadre que le Parlement Européen de Strasbourg a adopté le 25 novembre 2009 le nouveau règlement sur l’étiquetage des pneumatiques (CE n° 1222/2009). Cette réglementation prend effet le 1er novembre 2012 et s’applique aux pneus pour voitures particulières, utilitaires légers, poids lourds, autocars et bus, fabriqués à partir du 1er juillet 2012. Les échelles de valeurs sur les 3 critères retenus (lettres de A à G) sont assez contraignantes, les spécialistes laissant entendre que seuls les pneus prototypes seraient capables d’atteindre à ce jour la lettre A, comme c’est le cas par ailleurs dans le domaine de l’électroménager

 


Protection de l'environnement

Ce que dit la règlementation :

  • Il est interdit d'abandonner ou de brûler des pneus dans la nature.
  • La valorisation est préférée à la destruction.
  • Tout pneu neuf vendu en France de quelque façon que ce soit, doit être valorisé.
  • Dans la limite des tonnages de leurs ventes de l'année écoulée, les producteurs doivent collecter ou faire collecter, puis traiter ou faire traiter à leurs frais, les pneus usagés qui sont détenus par les distributeurs ou présents dans les entreprises et collectivités locales détentrices.
  • Les producteurs peuvent se regrouper pour assumer collectivement leurs obligations.
  • Les distributeurs de pneus neufs doivent reprendre gratuitement les pneus usagés dans la limite de leurs ventes annuelles.
  • L'élimination des stocks constitués avant la date d'application du décret est à la charge de leur détenteur.


Voir le site de la Filière de valorisation des pneus usagés

 


Protection de l'environnement

SiliGom s'engage avec ses partenaires à protéger l'environnement...

Plus infos